Commentaires

Notre devise

 Fugit irreparabile tempus
Hora felicitatis sum

 

Présentation

Archives

W3C

  • Flux RSS des articles

Welcome

Bienvenue chez Elise et Marc
Soyez nos complices dans l'érotisme, la tendresse, la poésie, l'humour....
 
Pour des photos grand format 
Rendez-vous sur notre blog annexe : Batifolages



Contact perso: voir "contact" en bas de page

Vous êtes actuellement

à vouloir entrer ...
1Il y a    personne(s) sur ce blog

  Référencé par Blogtrafic

 

AFIN D 'ERADIQUER  L'AVALANCHE DE PUBS INTRUSIVES
ET LE RENVOI VERS DES SITES PORNOS QUE LE SITE NOUS IMPOSE 
UN SEUL MOYEN : LES BLOQUER EN INSTALLANT
LE LOGICIEL  "ADBLOCK PLUS " GRATUIT
   



 

 



 


 

Dessus de Table

 

 

 

            "  Le ciel est haut, la terre est basse ;

il n'y a que la table et le lit qui soient à la bonne hauteur."

 

Proverbe Français

 

Vendredi 14 février 5 14 /02 /Fév 00:10
- Par Elise - Publié dans : elisetmoi - Communauté : BATIFOLAGES
Voir les 6 commentaires - Ecrire un commentaire

 

  

  Le Banc de pierre

 

 

Au détour d'un chemin vagabond

Dans l'enclave verte des arbres :

Un banc de pierre

Veille, solitaire ...

 

Vigie de silence

Enracinée dans les herbes folles

Capturant le sillage

Des flâneurs égarés 

Et leurs secrets ténébreux

Comme autant de murmures

Scellés dans le minéral

 

 

J'ai confié à ce banc

L'existence précaire,

Mes rêves d'absolu

 

 

Parmi les entrechats

D’ombre et de lumière

La vie éclaboussée

Aux persiennes du cœur

Et le temps à claire voie

Décalqué sur la peau ...

 

 

(Elise)

 


Jeudi 6 février 4 06 /02 /Fév 23:58
- Par Elise - Publié dans : elisetmoi - Communauté : blog sexe des amis
Voir les 5 commentaires - Ecrire un commentaire

 

 

 

 

nuque dos

 

Sur mon dos en guise d'écritoire

Tes doigts de craie

Esquissent la trajectoire

Du subtil et du provisoire

Entre essentiel et dérisoire

 

Vers la fêlure de mes fesses

Tes mains vont a confesse

Le désir et l'ivresse

Mêlés en délicatesse

Et leur prière s'épanche

A l'amphore de mes hanches

 

 

( Elise)

 

 

Vendredi 24 janvier 5 24 /01 /Jan 00:46
- Par Elise - Publié dans : elisetmoi - Communauté : BATIFOLAGES
Voir les 5 commentaires - Ecrire un commentaire

 

 

 

 

P1010012

 

 

Le corps déjà

En cavalcade

Je t'observe

A la dérobade

 

Tes mains

En partance

Ton esprit

En errance

 

Mes hanches qui balancent

En cadence

 

Travelling

Convoitise

Happening

Gourmandise

 

Un clic

Et c'est le déclic

D'un étrange trip

Vers un private clip

 

 

Mes doigts

Musardent

Et je deviens

Ta muse hard

 

 

(Elise)

 

 

Vendredi 17 janvier 5 17 /01 /Jan 10:34
- Par Elise - Publié dans : elisetmoi - Communauté : BATIFOLAGES
Voir les 12 commentaires - Ecrire un commentaire

2102 1706

 

 

Là où tu m'emmènes c'est la nuit, absolue et magnétique.

 

Sur mes yeux, un bandeau satiné efface le relief , gomme les couleurs et abjure le temps.

 

Ignorante et soumise,

Visage enfoui au rebondi duveteux,

Je gage l’improbable sur un futur fantasmagorique.



Chair entravée,

Cœur consentant,

Me voici livrée à ta fantaisie.



Corps en devenir,

Analphabète de mon sort ,

Embastillée de silence et de pénombre

Je guette l'arabesque d'un geste,

L’éblouissement du toucher

La renaissance et la métamorphose

Dans l'embrasement de cette citadelle d'ombre ...


( Elise)

 

 

 

 


Jeudi 9 janvier 4 09 /01 /Jan 02:20
- Par Elise - Publié dans : elisetmoi - Communauté : BATIFOLAGES
Voir les 13 commentaires - Ecrire un commentaire

 

 

 2014 -2

                                                                                  ( Clic pour  la version full size)

 

Les aléas de la vie nous ont éloigné de vous depuis plusieurs semaines ...

L'horizon s'éclaircit désormais et nous laisse augurer d'un retour proche.
La perspective de vous retrouver, celle de revenir visiter vos blogs nous réjouissent !

En dépit de l'absence qui fût la notre, d'ores et déjà:

Mille mercis et plus encore pour tous vos messages et votre amicale complicité qui font si chaud au cœur …

 

 

Nouvel An

 

Nouvel Élan

 

A tous et à chacun(e) nous souhaitons le Meilleur pour 2014 dans la convivialité , la bienveillance, l'épanouissement amical et amoureux!

 

 

A très vite ...

Jeudi 2 janvier 4 02 /01 /Jan 02:35
- Par Elise - Publié dans : elisetmoi
Voir les 9 commentaires - Ecrire un commentaire

Automne

 

 

Je ne l'ai pas vu venir , pas entendu .

 

Entre l'aurore retardataire et la nuit précoce, le silence s'est fait sur la mer .

 

On inaugure les ''désormais '': petites césures entre l'immuable et le provisoire des saisons en bascule.

 

Avec les premiers frimas

Viennent

 

Les heures ankylosées

La lumière anémiée

Les gestes au ralenti

Les mots résiduels

 

Partages d'équinoxe

Nuances mordorées

De jours entiers à filer

Avant d'épuiser la vie fauve

Et de saigner l'automne dans nos veines

 

(Elise)

 

 

Samedi 12 octobre 6 12 /10 /Oct 23:16
- Par Elise - Publié dans : elisetmoi - Communauté : blog sexe des amis
Voir les 11 commentaires - Ecrire un commentaire

 

  fragrances

 

 

"Je veux garder pour en mourir
Ce que vous avez oublié
Sur les décombres de nos désirs
Votre parfum sur l'oreiller

 

------------------------------- 

 

Tenez, voici, j'ai découvert
Dissimulées sous l'évidence
De votre Chanel ordinaire
De plus secrètes fulgurances
Il me faudrait les retenir
Pour donner corps à l'éphémère
Recomposer votre élixir
Pour en habiller mes chimères
Sans doute il y eut des rois
Pour vous fêter enfant
En vous disant "Reçois
Et la myrrhe et l'encens"
Les fées de la légende
Penchées sur le berceau
Ont fleuri de lavande
Vos yeux et votre peau

 

  ---------------------------------

 

Avant que le Temps souverain
Et sa cruelle taquinerie
N'emportent votre amour ou le mien
Vers d'autres cieux ou d'autres lits
Je veux garder pour en mourir
Ce que vous avez oublié
Sur les décombres de nos désirs
Toute votre âme sur l'oreiller"

 

 

 

Extrait de la chanson de Juliette

 

" Sur l'oreiller'' 

 

 

 


Mercredi 2 octobre 3 02 /10 /Oct 11:39
- Par Elise - Publié dans : elisetmoi - Communauté : BATIFOLAGES
Voir les 3 commentaires - Ecrire un commentaire

P1181230

 

Au bruissant des jours, arpenter encore les chemins insoumis des passions.

Et puis se dire: pas maintenant, pas encore et n'avoir de cesse dans l'accomplissement.

 

A regarder à contre-jour la trame de la vie qui s'use et désavoue les ''toujours'', seul l'instant épinglé ose l'absolu...

 

Il neige déjà dans nos cheveux, l'urgence du désir gronde dans la hâte des oublis provisoires .

 

Juste rester dans le souffle, le tremblant

 

Juste croire qu'ils effarouchent l'immuable et suspendent le cours du temps.

 

Sans autel célébrant ,

sans faux-semblants

Et sans armes ,

T'aimer à blanc...

 

 

( Elise )

Jeudi 19 septembre 4 19 /09 /Sep 19:52
- Par Elise - Publié dans : elisetmoi - Communauté : blog sexe des amis
Voir les 7 commentaires - Ecrire un commentaire

 

D'abord viennent les heures embuées puis la nuit, la grâce attendue et l'oubli supposé.

 

Tu dors paisiblement près de moi tandis qu'une part de moi, encore chaude , encore vivante se refuse aux ténèbres...

 

Je cherche la brèche de l'obscurité comme un gué entre maintenant et demain.

Voyage immobile dans cet entre-deux envasé qui n'est déjà plus l'éveil et pas encore le sommeil profond .

 

                                                   ---------------------------------------------------------

 

 

Brusquement la nuit se fissure , l'instant se cabre.

Une étrange chaleur ouvre mes jambes et s'insinue entre mes cuisses.

 

Tes bras enserrent ma taille, arquent mes reins en concavité moite tandis que tes mains cueillent mes fesses comme deux fruits gorgés de soleil.

 

Ta langue se met à onduler sur mon ventre en une langoureuse reptation.

Elle s'enroule autour du nombril avant de glisser - diagonale nacrée - vers l'aine ombreuse.

 

Le frôlement de tes cheveux électrise ma peau et convie mon ventre bruissant au rendez-vous de ton visage.

 

Ta bouche en maraude plonge plus bas, inexorablement...

Et je recueille la suave confession de tes lèvres : là-même où je suis deux.

Flamboyantes confidences de ma chair à ta bouche qui cisèle le frisson, culbute l'émotion et affole le plaisir jusqu'à recréer l'origine du monde.

 

L'absolu rejoint l'indicible, le silence et le cri confluent dans un même frémir d'aimer.

 

Et soudain,

Comme une averse d'été,

Le plaisir m'inonde !

 

 

(Elise)

 

0100098 D

 

 

 

Jeudi 12 septembre 4 12 /09 /Sep 13:10
- Par Elise - Publié dans : elisetmoi - Communauté : BATIFOLAGES
Voir les 3 commentaires - Ecrire un commentaire

Calendrier

Juillet 2017
L M M J V S D
          1 2
3 4 5 6 7 8 9
10 11 12 13 14 15 16
17 18 19 20 21 22 23
24 25 26 27 28 29 30
31            
<< < > >>

Recherche

Images aléatoires

Créer un blog sexy sur Erog la plateforme des blogs sexe - Contact - C.G.U. - Signaler un abus - Articles les plus commentés