Commentaires

Notre devise

 Fugit irreparabile tempus
Hora felicitatis sum

 

Présentation

Archives

W3C

  • Flux RSS des articles

Welcome

Bienvenue chez Elise et Marc
Soyez nos complices dans l'érotisme, la tendresse, la poésie, l'humour....
 
Pour des photos grand format 
Rendez-vous sur notre blog annexe : Batifolages



Contact perso: voir "contact" en bas de page

Vous êtes actuellement

à vouloir entrer ...
2Il y a    personne(s) sur ce blog

  Référencé par Blogtrafic

 

AFIN D 'ERADIQUER  L'AVALANCHE DE PUBS INTRUSIVES
ET LE RENVOI VERS DES SITES PORNOS QUE LE SITE NOUS IMPOSE 
UN SEUL MOYEN : LES BLOQUER EN INSTALLANT
LE LOGICIEL  "ADBLOCK PLUS " GRATUIT
   



 

 



 


 

 

 

Fi de la trêve de tous ces faiseurs de mignardises

Qui , Noël passé , se pâment en flemmardise

 

Des saisons , j’ignore les marchandises

Car j'ai toujours eu l'âme gourgandine

De cette Orientale cadine

Tout droit sortie de son sérail

 

Voyez mes doigts en éventail

Entre chemise et poitrail

Et leurs coquines vocalises

Sur vos chemins de chalandise...

 

gourmandise

 

 

 

Vous connaissez mes talents culinaires

Conjugués en mode pluridisciplinaire...

 

Tout d'abord: veiller à la mise en place

Vous coucher et vous détendre

Quitte à vous faire quelque peu suer

En vous jouant de la mandoline

 

Ensuite , tendrement vous dépouiller

Et vous laisser doucement mariner

Puis, vous travailler au corps

En vous dévoilant mes plus beaux fleurons

Et ma petite galantine déjà bien abricotée !

 

Holà! Que vois-je ?

 

Vous parlez tantôt de me trousser

Et vous voyez déjà me chevaler !

Diantre: laissez monter la mayonnaise...

Auriez vous oublié que l'on ne me consomme pas

Aussi abruptement : à la croque -sel...

 

Allons, point de caprices !

Il est temps de m’intéresser à votre appareil

En me penchant sur vos belles animelles

Que j'aime tant bouler entre mes paumes !

 

Accueillez ces petites perversités charnelles

Qui réjouissent tant ma bouche en cul-de-poule

Lorsque fièrement votre calotte se dresse

En confidence satinée contre mes lèvres ...

 

 

De votre Vergeoise

Je savoure le verjus

Caramélisant dans ma gorge

 

Point de hâte mon ami

Laissez-moi encore

M’enivrer de votre fumet

De ma langue enroulée vous barder

Et dans ma bouche tout entier vous braiser

 

J'adore être votre Du Barry

Avec vous en dangereuse liaison

Mais il est temps de cesser de luter !

 

Voyez dans quel état de détrempe vous m'avez mise...

 

J'arrête de faire ma dariole...

Me voici  devenue fontaine

A vous maintenant de me saisir

Pour me beurrer la madeleine

Puis me fraiser encore

Et me manchonner la rouelle

Avant que de foncer

Et de m'inonder de votre Béarnaise

Au point de me vanner

Et me réduire en chiffonnade...

 

 

Elise

 

volupté

 

 

En cette période festive, il ne me reste plus qu'à vous souhaiter de folles agapes :-)

 

 

NB : tous les mots -  malicieusement détournés- relèvent  bien du langage culinaire

Pour les curieux( ses) un savoureux florilège ci-dessous:

 

http://chefsimon.com/lexique/lexique-a-c.html

 


Mercredi 26 décembre 2012 3 26 /12 /Déc /2012 05:43
- Par Elise - Publié dans : elisetmoi - Communauté : les blogs persos
Voir les 7 commentaires - Ecrire un commentaire

Banc et Neige

 

 

 

Le soir engrange déjà sa moisson de souvenirs diurnes.

Je pressens une nuit de froidure empreinte d' une odeur de neige sale

Pourtant, à quelques jours de Noël, la neige c'est une part d 'enfance, des bribes d'innocence, un enchantement retrouvé...

Enfin, ça devrait...

Ça devrait nous emporter dans des odeurs de marrons grillés, des saveurs de pain d'épices, des rires joyeux d'enfants, des regards éblouis sous la voûte des guirlandes illuminant les rues .

Autant de bonheurs simples et gratuits soudain devenus invisibles et inaudibles et que l'âpreté de la crise ne saurait à elle seule expliquer.

 

Un état généralisé de léthargie, un malaise diffus semblent s'être insidieusement emparés des humains...

Hier, en traversant un square déserté, je me suis faite piéger à mon tour: j'ai regardé ce banc recouvert de neige et une sensation de vide immense m'a gagnée.

Avant, j'aurais trouvé le lieu délicieusement romantique, j'aurais imaginé les silhouettes enlacées d'amoureux intemporels mais là, je ne voyais plus qu'un banc pétrifié de solitude , immergé dans la désolation d'un jardin fantôme où la nature même avait perdu son âme...

Avant mais alors ... Avant quoi ?

 

Peut être, avant que les médias ne nous intoxiquent un peu plus chaque jour de manière quasi obsessionnelle en revenant sur cette échéance prétendue fatidique du 21 décembre ...

Certains y croient dur comme fer alors que bien d'autres -fort heureusement- se montrent parfaitement incrédules.

Il n'en demeure pas moins le constat de cet inquiétant syndrome de contagion que La Fontaine évoquait dans la fable "Les animaux malades de la peste" :

" Ils ne mouraient pas tous, mais tous étaient frappés "

 

Ai- je cru cette ville morte et tous ces cœurs vitrifiés ou bien est ce l'expression d'un désamour généralisé pour ce monde en passe de devenir " Stone" ?

 

 

( Elise)

 

Vendredi 14 décembre 2012 5 14 /12 /Déc /2012 12:59
- Par Elise - Publié dans : elisetmoi - Communauté : les blogs persos
Voir les 9 commentaires - Ecrire un commentaire

serie

Des séries inédites sur les nouvelles chaînes de la TNT.

Mais celle-ci n'est visible qu'ici !

(Marc)

Cliquer sur l'image pour vision optimale

Jeudi 13 décembre 2012 4 13 /12 /Déc /2012 13:44
- Par Elise - Publié dans : elisetmoi - Communauté : BATIFOLAGES
Voir les 5 commentaires - Ecrire un commentaire

Echarpe 2

 

 

 

Lovée dans des éclats de soie

Glissant dans mon cou

Cette écharpe

Mémoire diaphane

De ces bribes de Toi

 

Dans ses replis

L'empreinte de tes doigts

Et le chuchotis de ta voix

Au secret de mon cœur

Comme un souffle

Suspendu entre toi et moi

 

(Elise)

 


Mardi 11 décembre 2012 2 11 /12 /Déc /2012 01:05
- Par Elise - Publié dans : elisetmoi - Communauté : les blogs persos
Voir les 5 commentaires - Ecrire un commentaire

Décolleté

 

                                                                       ( Photo non contractuelle)

 

 

 

C'était

Une fin d'après-midi

Une fin de semaine

Une fin de printemps

Et, faisant traîne à toutes ces fins , les inédits espérés ou imprévus.

 

 

Le soleil baignait dans une aura miellée faite pour encoquiner la peau et ouvrir un regard gourmand sur les choses et les gens.

 

La rue fourmillait et les terrasses des cafés s'emplissaient pour ces " after-work" propices à étirer la soirée en bavardages insomniaques .

 

Je me souviens de cette insouciante légèreté flottant dans l'air et des effluves qui escortaient

mes pas : odeurs de façades encore enfiévrées , eaux florales dont les femmes avaient rafraichi

leur nuque et moiteurs viriles de transpiration.

 

Sans le savoir, nous marchions l'un vers l'autre : moi dans ma petite robe blanche à bretelles et vous - d'évidence droit sorti de la douche - avec vos cheveux en bataille et votre chemise entrouverte sur un torse doré .

 

Nos regards se sont aimantés : arrêt sur vision, condensé d'éternité sur nos lèvres suspendues à l'indicible.

 

La rumeur urbaine a repris.

Nous nous sommes croisés , déshabillés d'anonymat avec au fond des yeux cette volupté si parlante dans le mutisme.

 

Il aurait suffi d'un simple rien

Ou d'un si peu

Pour entailler l'instant, inscrire la minute et inventer demain ...

 

J'ai senti dans mon dos le tatouage de votre regard me poursuivre jusqu'à ce que la foule me happe.

 

Je me souviens encore de l'irisation de vos prunelles conjuguant en paradoxe le désir mâle et l'attendrissement joli .

 

C’est en raison du doux bruissement de votre regard que ma mémoire vous reste fidèle.

 

Et vous ?

Vous souvenez-vous de moi ?

 

 

(Élise)

 

 

 

Lundi 3 décembre 2012 1 03 /12 /Déc /2012 02:29
- Par Elise - Publié dans : elisetmoi - Communauté : les blogs persos
Voir les 6 commentaires - Ecrire un commentaire

Etreinte

 

 

Illustration : sculpture " Solstice" empruntée à Solenn Hart

www.terredamour.com/

 

 

 

Ils se tiennent debout, enlacés , vibrant comme deux trembles sous l'accolade du vent.

Et ce frisson est comme une fêlure qui disjoint les corps afin d'y inscrire l'instant fragilisé; celui qui bouleverse les certitudes.

 

Brusquement, elle fait le geste incongru de détacher le bracelet de sa montre puis celui de le balancer du bout des doigts tel un pendule affolé en quête de sens.

 

Impassible, elle guette l'ankylose complète de l'objet avant de le lâcher .

La montre se brise sur l'asphalte et rend l'âme dans un bruit cristallin.

Avec un sourire féroce, elle plante son regard dans celui de l'homme :

 

" Voilà! j'ai assassiné le temps."

 

Instinctivement, il resserre son étreinte et elle se perd dans cette parenthèse charnelle ourlée d'éternité.

 

(Elise)

Mercredi 28 novembre 2012 3 28 /11 /Nov /2012 00:28
- Par Elise - Publié dans : elisetmoi - Communauté : les blogs persos
Voir les 3 commentaires - Ecrire un commentaire

ENVOL

 

 

 

Là où tu m'emmènes, plus rien ne barre le regard.

Entre deux versants abrupts

L'un raviné d'ombre

Et l'autre sculpté par la lumière ,

Le fil du désir s'arrime

Et se tend, infiniment...



Quelque part entre éther et glèbe,

On se hasarde ,

Avec pour seul balancier

Cette vie fragile qui défie le vide..



J'entre dans l'embrasement de ton étreinte

Jusqu'à me brûler la peau

Jusqu'à tutoyer les étoiles

Dans l'oubli absolu du retour...



Et tu m'envoles

Encore un peu plus haut

Encore un peu plus loin ...

 

 

(Elise)

 

 

Jeudi 22 novembre 2012 4 22 /11 /Nov /2012 00:02
- Par Elise - Publié dans : elisetmoi - Communauté : les blogs persos
Voir les 9 commentaires - Ecrire un commentaire

 

artistic

 

"Il est curieux comme le même mot peut avoir des sens complètement opposés. En art,  Académie, c'est la nudité. En littérature,  Académie, cela veut dire, jamais trop habillé."
 
(Paul Léautaud) 

Voilà pourquoi, en ce qui me concerne, j'attendrai encore un peu pour la littérature...


(Marc)

Lundi 19 novembre 2012 1 19 /11 /Nov /2012 12:32
- Par Elise - Publié dans : elisetmoi - Communauté : BATIFOLAGES
Voir les 3 commentaires - Ecrire un commentaire

Collier dos

 

 

Tumulte moiré :

Mes doigts défont lentement

Cette ombre

Entre soie et Soi

Dépouillant le temps

Et l'être concomittant

Qui perdure

Sous la parure

 

Délivrée de toute fatuité

Voici l'aube de la nudité

Dans ses ambigüités

Entre ingénuité

Et ingéniosité

 

Trop tard :

Le sort en est jeté !

 

 

(Elise)

 


Mercredi 14 novembre 2012 3 14 /11 /Nov /2012 18:45
- Par Elise - Publié dans : elisetmoi - Communauté : les blogs persos
Voir les 10 commentaires - Ecrire un commentaire

Blues trottoir

 

 

 

 

La pluie lustre de nacre et d'or les pavés du boulevard.

Tête baissée sous son parapluie , elle hâte le pas.

 

Le choc, frontal

Deux silhouettes qui se fragmentent ,

Deux regards bousculés qui se croisent mi-furibonds ,mi-confus

Et soudain, le passé balafre l’instant et vient cingler leurs visages.

 

Elle lui tend la main.

Il hésite puis l'embrasse  comme autrefois, lorsqu'il venait se désaltérer à son visage.

 

Elle frémit sous l’effleurement de ses lèvres :

Elles ont encore la tiédeur fondante des baisers défaits.

 

Il lui propose la chaleur d'un bistrot, celle d'un vin chaud aux épices

Et tous les souvenirs qui vont avec...

 

 

Elle décline l'invitation.

Il insiste...

Elle persiste ...

 

Il lui donne son numéro de téléphone et lance un :

" Tu m'appelles ! " persuasif et déjà convaincu.

 

A quoi bon  ?

 

Ce n'est plus Lui

Ce n'est plus Elle

 

Tout au plus deux fantômes de hasard égarés dans l'exotisme du présent .

 

La pluie continue à jouer des claquettes sur le trottoir.

Sous le pont Mirabeau coule la Seine; imperturbable.

 

Il n'y a plus d'après pour les amours de jeunesse...

 

(Elise)

 

 

Mercredi 7 novembre 2012 3 07 /11 /Nov /2012 23:48
- Par Elise - Publié dans : elisetmoi - Communauté : les blogs persos
Voir les 6 commentaires - Ecrire un commentaire

Calendrier

Octobre 2017
L M M J V S D
            1
2 3 4 5 6 7 8
9 10 11 12 13 14 15
16 17 18 19 20 21 22
23 24 25 26 27 28 29
30 31          
<< < > >>

Recherche

Images aléatoires

Créer un blog sexy sur Erog la plateforme des blogs sexe - Contact - C.G.U. - Signaler un abus - Articles les plus commentés