Commentaires

Notre devise

 Fugit irreparabile tempus
Hora felicitatis sum

 

Présentation

Archives

W3C

  • Flux RSS des articles

Welcome

Bienvenue chez Elise et Marc
Soyez nos complices dans l'érotisme, la tendresse, la poésie, l'humour....
 
Pour des photos grand format 
Rendez-vous sur notre blog annexe : Batifolages



Contact perso: voir "contact" en bas de page

Vous êtes actuellement

à vouloir entrer ...
3Il y a    personne(s) sur ce blog

  Référencé par Blogtrafic

 

AFIN D 'ERADIQUER  L'AVALANCHE DE PUBS INTRUSIVES
ET LE RENVOI VERS DES SITES PORNOS QUE LE SITE NOUS IMPOSE 
UN SEUL MOYEN : LES BLOQUER EN INSTALLANT
LE LOGICIEL  "ADBLOCK PLUS " GRATUIT
   



 

 



 


 

hands-copie-1

 

L’amour : souvent écrit avec un a majuscule, suivi idéalement de l’adjectif ‘’ grand ‘’ : peu d’individus peuvent en nier la quête et l'espoir investi.

 

Hormis ce sentiment d’affection, cette attirance sentimentale à laquelle peut s’ajouter une appétence sexuelle, il est particulièrement ardu d’appréhender le rayonnement du mot ‘’amour’’ et vraisemblablement vain de vouloir le définir.

 

Pourquoi donc l’amour nourrit-il ainsi depuis la nuit des temps nos rêves, pourquoi reste t- il le thème majeur de la littérature et celui, récurrent, des chansons ?

Peut être parce qu’il a été sacralisé au point que les sociétés ont légiféré en le codifiant  tandis que les religions l'érigeaient en précepte fondamental…

L’ennui,  c’est qu’à force de sacralisations et à coups de sanctifications , l’amour est posé comme un absolu qu’il en devient presque mythique et semble inaccessible à l'humain…

 

C’est pourquoi je préfère parler de lien amoureux, de relation privilégiée à l’autre dans une altérité reconnue et acceptée qui ouvre sur le dialogue entre deux êtres : pour chacun la chance de mieux se connaître et aux deux partenaires le champ infini de tous les possibles, en dépit de leurs différences ou plutôt, grâce à celles-ci.

C’est dire combien il me paraît essentiel d’apprendre d’abord à s’aimer soi-même tels que nous sommes dans l’acceptation de nos qualités , de nos défauts et jusqu’à nos manques : cette conscience d’être ‘’tel quel’’ libère plus qu’elle  n’emprisonne en étayant le lien amoureux non plus sur un idéal mais sur la mutabilité et l’évolution inscrites au cœur du vivant.

 

S’il est périlleux de vouloir qualifier l’amour tout autant que de le quantifier ; a contrario, chacun connaît sa manière d’aimer : autant de déclinaisons variables selon les tempos de l’âge, le vécu et la personnalité.

 

Concevoir la relation amoureuse à l’image d’un pont jeté entre les rives de deux êtres et, au quotidien vouloir rendre vivant et évolutif ce lien si fragile et si fort à la fois, voilà vraisemblablement la plus noble ‘’affaire’’ d’une vie  pour que l’on y consacre toute son énergie.

 

Comme le prétendait Georges Courteline

 

« L'amour, c'est l'idée qu'on s'en fait ; chacun le pratique à sa manière, au prorata des mérites qu'il lui prête et de l'estime dont il l'honore. »

 

Si Paris vaut bien une messe, alors l’amour mérite bien une partition lyrique… sans qu’il soit nécessaire de posséder l’oreille parfaite ni d’être un ténor virtuose pour en fredonner la mélodie !

 

( Elise)

 


Jeudi 31 mars 2011 4 31 /03 /Mars /2011 01:20
- Par Elise - Publié dans : elisetmoi - Communauté : les blogs persos
Voir les 7 commentaires - Ecrire un commentaire
Retour à l'accueil

Calendrier

Août 2017
L M M J V S D
  1 2 3 4 5 6
7 8 9 10 11 12 13
14 15 16 17 18 19 20
21 22 23 24 25 26 27
28 29 30 31      
<< < > >>

Recherche

Images aléatoires

  • A-fleur-de-peau.jpg
  • P1010219
  • La-peau-douce-NB.jpg
Créer un blog sexy sur Erog la plateforme des blogs sexe - Contact - C.G.U. - Signaler un abus - Articles les plus commentés