Commentaires

Notre devise

 Fugit irreparabile tempus
Hora felicitatis sum

 

Présentation

Archives

W3C

  • Flux RSS des articles

Welcome

Bienvenue chez Elise et Marc
Soyez nos complices dans l'érotisme, la tendresse, la poésie, l'humour....
 
Pour des photos grand format 
Rendez-vous sur notre blog annexe : Batifolages



Contact perso: voir "contact" en bas de page

Vous êtes actuellement

à vouloir entrer ...
5Il y a    personne(s) sur ce blog

  Référencé par Blogtrafic

 

AFIN D 'ERADIQUER  L'AVALANCHE DE PUBS INTRUSIVES
ET LE RENVOI VERS DES SITES PORNOS QUE LE SITE NOUS IMPOSE 
UN SEUL MOYEN : LES BLOQUER EN INSTALLANT
LE LOGICIEL  "ADBLOCK PLUS " GRATUIT
   



 

 



 


 

Nuit ete

 

Corsetée de chaleur, la nuit halète aux heures étouffées qui expirent lentement. Une étrange moiteur électrise l’été comme si ce monde, trop à l’étroit, cherchait une seconde respiration plus sensorielle.


Elle a repoussé les tentures et grand ouvert les fenêtres de la chambre.


Allongée sur le lit, elle écoute les bruissements de la nuit : frôlements d’élytres, chuchotis d’herbes, confidences de microcosme.

Un bonheur tout simple, une communion avec cette nature prodigue dont le soupir du vent lui fait offrande.

 

Instinctivement, son corps s’amollit et se donne à cette nonchalance perlée de transpiration. Sa peau s’imprègne de senteurs de foin coupé, d’exhalaisons de terre humide et de parfums de fleurs clandestines qui ne s’ouvrent que dans la pénombre.


Instinctivement, ses doigts font glisser les bretelles de sa nuisette transparente sur ses épaules. Ses reins s’incurvent, son dos se creuse, son bassin se tend et ses mains parachèvent la mue. La voilà nue : Eve naissante, évanescente dans la chaleur de cette nuit d’été.


Une fine sueur baptise son front, ourle sa lèvre supérieure et vaporise son pubis d’une fine brume. Elle referme les yeux, enfonce avec délectation sa nuque dans le rebondi douillet de l’oreiller. Elle pense à lui si fort que ses doigts viennent effleurer sa peau en arabesques voluptueuses comme autant d’invocations brûlantes, autant d’exhortations incandescentes.


C’est ainsi qu’il la découvre : naufragée au plaisir infini. Il la contemple, à la fois fasciné, bouleversé et terriblement émoustillé par ce corps qui ondoie et roucoule.

Puis il s’avance lentement vers le lit. Leurs regards s’arriment l’un à l’autre, le même trouble les capture, le même désir les embrase.


Elle ouvre ses jambes et sur l’instant, il bascule vers son destin d’amant.

 

 ( Elise )

 

 

 

 

 

 

Mercredi 14 juillet 2010 3 14 /07 /Juil /2010 03:22
- Par Elise - Publié dans : elisetmoi - Communauté : les blogs persos
Voir les 5 commentaires - Ecrire un commentaire
Retour à l'accueil

Calendrier

Octobre 2017
L M M J V S D
            1
2 3 4 5 6 7 8
9 10 11 12 13 14 15
16 17 18 19 20 21 22
23 24 25 26 27 28 29
30 31          
<< < > >>

Recherche

Images aléatoires

Créer un blog sexy sur Erog la plateforme des blogs sexe - Contact - C.G.U. - Signaler un abus - Articles les plus commentés