Commentaires

Notre devise

 Fugit irreparabile tempus
Hora felicitatis sum

 

Présentation

Archives

W3C

  • Flux RSS des articles

Welcome

Bienvenue chez Elise et Marc
Soyez nos complices dans l'érotisme, la tendresse, la poésie, l'humour....
 
Pour des photos grand format 
Rendez-vous sur notre blog annexe : Batifolages



Contact perso: voir "contact" en bas de page

Vous êtes actuellement

à vouloir entrer ...
4Il y a    personne(s) sur ce blog

  Référencé par Blogtrafic

 

AFIN D 'ERADIQUER  L'AVALANCHE DE PUBS INTRUSIVES
ET LE RENVOI VERS DES SITES PORNOS QUE LE SITE NOUS IMPOSE 
UN SEUL MOYEN : LES BLOQUER EN INSTALLANT
LE LOGICIEL  "ADBLOCK PLUS " GRATUIT
   



 

 



 


 

 

 Khama Sutra

 

 

Il est des soirs de douceur où, à l’heure du coucher,  la tendresse s’invite pour nous croiser les doigts et entrelacer nos jambes comme ces vieux arbres dont les racines sont si étroitement tressées qu’elles ne sauraient se désunir de cet humus qui les nourrit.

Paupières closes, ma main dans la tienne, pareils à des enfants heureux nous glissons dans la candeur préservée de la nuit.

 

Il est d’autres soirs où le désir ardent supplante la douce innocence en corps à corps sulfureux.

Alors nos bouches affamées s’ouvrent en gouffres brûlants au ballet serpentin de nos langues mêlées dans des souffles ahanés où la vie agonise et exulte tour à tour.

Dans nos paumes brûlantes, germe la quête insatiable d’une chair assiégée, conquise et sublimée dans les chevauchements sauvages et fauves de nos étreintes.

 

Impossible de retenir ces râles de volupté lorsque ton corps appesanti adoube mes reins et ploie mon échine ondoyante à coups de boutoir …

Je ne suis plus que cette féline déchaînée qui crie sa jouissance sous la griffure et la morsure dans le confusion tumultueuse d’une jouissance compulsive. Jusqu’à ce point de non retour où mes mains s’emparent de ta pourpre virilité érigée pour la guider dans le défilé obscur de mon entrejambes jusqu’à l’entrée dévoilée de ma rouge fêlure…

 

Mes jambes relevées emprisonnent ton torse, mes chevilles s’arriment au creux de tes épaules et mes reins enfiévrés basculent vers ton bassin dans cet irrépressible besoin de me sentir investie, harcelée, taraudée, emplie et éclaboussée au plus profond de moi  par ces milliers de soleils éclatés dont tu me fais l’offrande.

Et dans l’apaisement de nos corps repus lorsque ta caresse émue se pose là où je suis deux, tes doigts lisent alors sur mes lèvres de corail brillant ce sourire d’ubiquité par lequel tu me rends de haut

 en bas, doublement femme

 

 ( Elise) 

 

un certain sourire-copie-1

 


 

Mardi 5 octobre 2010 2 05 /10 /Oct /2010 04:04
- Par Elise - Publié dans : elisetmoi - Communauté : chaude&caline
Voir les 10 commentaires - Ecrire un commentaire
Retour à l'accueil

Calendrier

Août 2017
L M M J V S D
  1 2 3 4 5 6
7 8 9 10 11 12 13
14 15 16 17 18 19 20
21 22 23 24 25 26 27
28 29 30 31      
<< < > >>

Recherche

Images aléatoires

  • A-fleur-de-peau.jpg
  • P1010219
  • La-peau-douce-NB.jpg
Créer un blog sexy sur Erog la plateforme des blogs sexe - Contact - C.G.U. - Signaler un abus - Articles les plus commentés