Commentaires

Notre devise

 Fugit irreparabile tempus
Hora felicitatis sum

 

Présentation

Archives

W3C

  • Flux RSS des articles

Welcome

Bienvenue chez Elise et Marc
Soyez nos complices dans l'érotisme, la tendresse, la poésie, l'humour....
 
Pour des photos grand format 
Rendez-vous sur notre blog annexe : Batifolages



Contact perso: voir "contact" en bas de page

Vous êtes actuellement

à vouloir entrer ...
1Il y a    personne(s) sur ce blog

  Référencé par Blogtrafic

 

AFIN D 'ERADIQUER  L'AVALANCHE DE PUBS INTRUSIVES
ET LE RENVOI VERS DES SITES PORNOS QUE LE SITE NOUS IMPOSE 
UN SEUL MOYEN : LES BLOQUER EN INSTALLANT
LE LOGICIEL  "ADBLOCK PLUS " GRATUIT
   



 

 



 


 

 

Copie de lips

 

 

Elle ôta le capuchon en métal doré et, avec une lenteur
gourmande, ses doigts tournèrent la base du tube jusqu’à faire surgir un bâton tendre et fondant.
Elle éprouvait alors une forte émotion, une volupté qu’elle n’expliquait pas. Peut être des bribes de souvenir : celui d’une mère mettant une touche finale à sa toilette, peut être aussi l’évocation de ce prodige viril et turgescent dont elle ne se lassait pas et qui l’éblouissait encore et à chaque fois.

Assise devant la commode ancienne surmontée d’un grand miroir, elle
regardait le reflet de ses mains espiègles jouant à cache-cache avec ce bâton rose qu’elle faisait tour à tour disparaître dans son étui puis réapparaître
en une suave éclosion cosmétique.
Alors, mais seulement alors, elle penchait son buste en avant, rejetait légèrement la tête en arrière avant d’arrondir ses lèvres mimant  un « ô » surpris et ravi à la fois.
Elle n’appliquait pas directement la texture sur sa bouche, préférant  prélever juste un peu de couleur qu’elle transférait en frottant délicatement sur le bâton coloré la pulpe de son index avant d’en décalquer la caresse diaphane sur ses lèvres entrouvertes.
Puis, elle en peaufinait le contour en soulignant discrètement d’un crayon couleur chair l’arc de Cupidon,  là où se dessine la séduction, où la convoitise creuse son nid et où s’immisce le désir secret.
Elle habillait ses lèvres de ce même rose nacré irisant son petit coquillage et c’était comme une évocation subliminale de l’intime.

C’était ainsi que lui venait le goût de lui : un mélange de miel et de sel sur les lèvres, une saveur parfois douceâtre, tantôt poivrée en bouche.

C’est ainsi qu’elle l’invoquait, ainsi qu’elle l’invitait, ainsi qu’elle le convoquait à venir contre sa bouche.

 

(Elise)

70802



 

Jeudi 1 juillet 2010 4 01 /07 /Juil /2010 14:19
- Par Elise - Publié dans : elisetmoi - Communauté : les blogs persos
Voir les 5 commentaires - Ecrire un commentaire
Retour à l'accueil

Calendrier

Octobre 2017
L M M J V S D
            1
2 3 4 5 6 7 8
9 10 11 12 13 14 15
16 17 18 19 20 21 22
23 24 25 26 27 28 29
30 31          
<< < > >>

Recherche

Images aléatoires

Créer un blog sexy sur Erog la plateforme des blogs sexe - Contact - C.G.U. - Signaler un abus - Articles les plus commentés