Commentaires

Notre devise

 Fugit irreparabile tempus
Hora felicitatis sum

 

Présentation

Archives

W3C

  • Flux RSS des articles

Welcome

Bienvenue chez Elise et Marc
Soyez nos complices dans l'érotisme, la tendresse, la poésie, l'humour....
 
Pour des photos grand format 
Rendez-vous sur notre blog annexe : Batifolages



Contact perso: voir "contact" en bas de page

Vous êtes actuellement

à vouloir entrer ...
7Il y a    personne(s) sur ce blog

  Référencé par Blogtrafic

 

AFIN D 'ERADIQUER  L'AVALANCHE DE PUBS INTRUSIVES
ET LE RENVOI VERS DES SITES PORNOS QUE LE SITE NOUS IMPOSE 
UN SEUL MOYEN : LES BLOQUER EN INSTALLANT
LE LOGICIEL  "ADBLOCK PLUS " GRATUIT
   



 

 



 


 

 

 

 

 

stylo-plume

 

Elle lisait, recroquevillée dans ce vieux fauteuil qui, sous le poids des ans et celui des séants conjugués, s’était subtilement affaissé en offrant un nid d’exil pour qui se perdait entre ses bras de velours élimé.

La radio distrayait le silence lorsque la voix d’Yves Montand  la détourna de sa lecture en venant susurrer à son oreille.

’Mais la vie sépare ceux qui s'aiment
Tout doucement, sans faire de bruit… ‘’.

 

Elle posa le livre sur ses genoux et le referma, parfaitement démunie et définitivement fragilisée.

Elle regarda ses mains amaigries et ses paumes creusées : le temps fuyait entre ses doigts, volatile et grave à la fois : une sorte de maléfice distillé au fil des jours et qui ne révèle son poison qu’à l’automne de la vie…

 

Elle se dirigea vers l’antique secrétaire dos d’âne au chevet duquel elle avait pris l’habitude de rédiger sa correspondance.

Elle en ouvrit l’abattant et sortit  délicatement de l’un des tiroirs une feuille de vélin jauni, prit son stylo - plume et huma longuement de l’odeur d’encre qui s’en échappait.

 

Il fallait absolument qu’elle lui écrive : là, sur le champ, dans cette urgence qui désorganise le temps..

 

Ecrire avant qu’il ne soit trop tard,

 

Calligraphier l’amour en pleins et déliés et en coucher l’ombre penchée sur le papier.

 

Ces mots, elle les avait souvent murmurés au creux de son épaule et même criés dans l’élan passionnel sans jamais en épuiser la force ni le sens profond.

 

Tout se bousculait dans sa tête, tout débordait de son corps au point qu’elle ne savait plus  comment engager cette lettre…

 

Elle restait ainsi, immobile, face à cette feuille blanche bien trop petite pour contenir les débordements de l’âme et bien trop plane pour endiguer les ricochets du cœur.


Toute cette effervescence qui lui engrossait le cœur, il lui était impossible de l’encager au lacis des lettres, dans des mots chétifs et ridiculement étriqués…

 

Alors, elle coupa une mèche de ses cheveux et l’enroula délicatement dans la feuille de vélin sur laquelle elle vaporisa l’aura de son parfum. Elle glissa le tout dans une enveloppe qu’elle prit soin de sceller par un cachet de cire avant de la ranger dans ce tiroir jusqu’à ce qu’il la découvre un jour, par pur hasard ou plus tard ; fatalement…

 

Elle n'avait rien écrit

Pourtant tout était dit …

 

 

( Elise)

 

 

Jeudi 25 août 2011 4 25 /08 /Août /2011 01:56
- Par Elise - Publié dans : elisetmoi - Communauté : les blogs persos
Voir les 9 commentaires - Ecrire un commentaire
Retour à l'accueil

Calendrier

Août 2017
L M M J V S D
  1 2 3 4 5 6
7 8 9 10 11 12 13
14 15 16 17 18 19 20
21 22 23 24 25 26 27
28 29 30 31      
<< < > >>

Recherche

Images aléatoires

  • A-fleur-de-peau.jpg
  • P1010219
  • La-peau-douce-NB.jpg
Créer un blog sexy sur Erog la plateforme des blogs sexe - Contact - C.G.U. - Signaler un abus - Articles les plus commentés