Commentaires

Notre devise

 Fugit irreparabile tempus
Hora felicitatis sum

 

Présentation

Archives

W3C

  • Flux RSS des articles

Welcome

Bienvenue chez Elise et Marc
Soyez nos complices dans l'érotisme, la tendresse, la poésie, l'humour....
 
Pour des photos grand format 
Rendez-vous sur notre blog annexe : Batifolages



Contact perso: voir "contact" en bas de page

Vous êtes actuellement

à vouloir entrer ...
4Il y a    personne(s) sur ce blog

  Référencé par Blogtrafic

 

AFIN D 'ERADIQUER  L'AVALANCHE DE PUBS INTRUSIVES
ET LE RENVOI VERS DES SITES PORNOS QUE LE SITE NOUS IMPOSE 
UN SEUL MOYEN : LES BLOQUER EN INSTALLANT
LE LOGICIEL  "ADBLOCK PLUS " GRATUIT
   



 

 



 


 

Copie de Slow détail

 

 

Peut être la tiédeur de la brise, peut être les embruns éclaboussés du crépuscule à moins que ce ne soit l’un de ces hasards insouciants nous ont conduit vers cette improbable guinguette si désuète qu’elle semble surréaliste.

 

Un petit orchestre que l’on devine à la lueur des photophores, une piste de danse luisant dans la pénombre , une musique langoureuse et des notes qui se dissolvent doucement comme des bulles de savon dans la nuit parfumée.

 

Cela faisait longtemps que tu ne m’avais pas prise dans tes bras… Enfin pas de cette manière là !

 

Instinctivement nos corps se calquent l’un sur l’autre, nos jambes se courtisent, nos âmes se  séduisent et nos cœurs s’énamourent comme à la première fois.

 

Slow-moi : furtivement, avec tes mains qui musardent sur mon dos et s'égarent sur mes fesses.

Slow-moi avec tes lèvres de murmure et ton souffle brûlant dans mon cou.

Parle moi d’amour à petits pas, à gestes lents ; de ceux qui lisent ma peau en braille : hésitants, haletants, bouleversants.

Mes bras se font lianes autour de ta nuque, mes jambes s’enroulent aux tiennes, ma taille plie, mes reins se cambrent et mon pubis se moule à ton bas-ventre.

 

Inexorablement, tu m’enrôles dans ta convoitise, irrésistiblement, tu m’envoles dans ton désir.

Le monde bascule, les étoiles chavirent et nos regards aimantés se font déjà l’amour par procuration.

 

Attends encore, attends un peu jusqu’à ce que ces fourmillements agaçants, ces frissons de feu, ces tremblements d’adolescents émus nous submergent.

Dansons encore un peu, veux-tu?

Savourons encore ces gorgées de pur bonheur, distillons ces plaisirs soi-disant démodés : la nuit nous appartient !

 

 

 (Elise)

 

 

Mardi 15 juin 2010 2 15 /06 /Juin /2010 03:24
- Par Elise - Publié dans : elisetmoi - Communauté : blog sexe des amis
Voir les 5 commentaires - Ecrire un commentaire
Retour à l'accueil

Calendrier

Août 2017
L M M J V S D
  1 2 3 4 5 6
7 8 9 10 11 12 13
14 15 16 17 18 19 20
21 22 23 24 25 26 27
28 29 30 31      
<< < > >>

Recherche

Images aléatoires

Créer un blog sexy sur Erog la plateforme des blogs sexe - Contact - C.G.U. - Signaler un abus - Articles les plus commentés