Commentaires

Notre devise

 Fugit irreparabile tempus
Hora felicitatis sum

 

Présentation

Archives

W3C

  • Flux RSS des articles

Welcome

Bienvenue chez Elise et Marc
Soyez nos complices dans l'érotisme, la tendresse, la poésie, l'humour....
 
Pour des photos grand format 
Rendez-vous sur notre blog annexe : Batifolages



Contact perso: voir "contact" en bas de page

Vous êtes actuellement

à vouloir entrer ...
5Il y a    personne(s) sur ce blog

  Référencé par Blogtrafic

 

AFIN D 'ERADIQUER  L'AVALANCHE DE PUBS INTRUSIVES
ET LE RENVOI VERS DES SITES PORNOS QUE LE SITE NOUS IMPOSE 
UN SEUL MOYEN : LES BLOQUER EN INSTALLANT
LE LOGICIEL  "ADBLOCK PLUS " GRATUIT
   



 

 



 


 

Décolleté

 

                                                                       ( Photo non contractuelle)

 

 

 

C'était

Une fin d'après-midi

Une fin de semaine

Une fin de printemps

Et, faisant traîne à toutes ces fins , les inédits espérés ou imprévus.

 

 

Le soleil baignait dans une aura miellée faite pour encoquiner la peau et ouvrir un regard gourmand sur les choses et les gens.

 

La rue fourmillait et les terrasses des cafés s'emplissaient pour ces " after-work" propices à étirer la soirée en bavardages insomniaques .

 

Je me souviens de cette insouciante légèreté flottant dans l'air et des effluves qui escortaient

mes pas : odeurs de façades encore enfiévrées , eaux florales dont les femmes avaient rafraichi

leur nuque et moiteurs viriles de transpiration.

 

Sans le savoir, nous marchions l'un vers l'autre : moi dans ma petite robe blanche à bretelles et vous - d'évidence droit sorti de la douche - avec vos cheveux en bataille et votre chemise entrouverte sur un torse doré .

 

Nos regards se sont aimantés : arrêt sur vision, condensé d'éternité sur nos lèvres suspendues à l'indicible.

 

La rumeur urbaine a repris.

Nous nous sommes croisés , déshabillés d'anonymat avec au fond des yeux cette volupté si parlante dans le mutisme.

 

Il aurait suffi d'un simple rien

Ou d'un si peu

Pour entailler l'instant, inscrire la minute et inventer demain ...

 

J'ai senti dans mon dos le tatouage de votre regard me poursuivre jusqu'à ce que la foule me happe.

 

Je me souviens encore de l'irisation de vos prunelles conjuguant en paradoxe le désir mâle et l'attendrissement joli .

 

C’est en raison du doux bruissement de votre regard que ma mémoire vous reste fidèle.

 

Et vous ?

Vous souvenez-vous de moi ?

 

 

(Élise)

 

 

 

Lundi 3 décembre 2012 1 03 /12 /Déc /2012 02:29
- Par Elise - Publié dans : elisetmoi - Communauté : les blogs persos
Voir les 6 commentaires - Ecrire un commentaire
Retour à l'accueil

Calendrier

Octobre 2017
L M M J V S D
            1
2 3 4 5 6 7 8
9 10 11 12 13 14 15
16 17 18 19 20 21 22
23 24 25 26 27 28 29
30 31          
<< < > >>

Recherche

Images aléatoires

Créer un blog sexy sur Erog la plateforme des blogs sexe - Contact - C.G.U. - Signaler un abus - Articles les plus commentés