Commentaires

Notre devise

 Fugit irreparabile tempus
Hora felicitatis sum

 

Présentation

Archives

W3C

  • Flux RSS des articles

Welcome

Bienvenue chez Elise et Marc
Soyez nos complices dans l'érotisme, la tendresse, la poésie, l'humour....
 
Pour des photos grand format 
Rendez-vous sur notre blog annexe : Batifolages



Contact perso: voir "contact" en bas de page

Vous êtes actuellement

à vouloir entrer ...
7Il y a    personne(s) sur ce blog

  Référencé par Blogtrafic

 

AFIN D 'ERADIQUER  L'AVALANCHE DE PUBS INTRUSIVES
ET LE RENVOI VERS DES SITES PORNOS QUE LE SITE NOUS IMPOSE 
UN SEUL MOYEN : LES BLOQUER EN INSTALLANT
LE LOGICIEL  "ADBLOCK PLUS " GRATUIT
   



 

 



 


 

Douche sepia

 

Aube blafarde : une odeur de neige transpire à travers les persiennes engluées par le gel. Je remonte la couette par-dessus tête et m’enlise dans la chaleur de notre couche.

 

Murmure des draps lorsque ton corps se déprend de ses rêves de pénombre : tu ourles mes lèvres d’un baiser  tandis que tes mains se réchauffent à ma peau somnolente.

Paupières closes j’écoute l’instant déshabillé : celui de tous les possibles. 

 

Un soupir, comme un regret ou une violence et tu te lèves sur l’esquisse de ces gestes qui sont autant de bonheurs en germe.

Dans la salle de bains, la radio égrène déjà le lourd quotidien d’une actualité de grisaille.

J’entends la douche crépiter sur le carrelage puis le bourdonnement assourdi du rasoir électrique et je rêve de pluie d’été et de ballets d’insectes butinant sous le soleil et la chaleur.

 

Je file alors à la cuisine préparer le petit déjeuner.

J’aime ces tête à tête feutrés, ce rituel de partage dans la gémellité de nos gestes, cette fugace volupté silencieuse qui danse dans les volutes brûlantes du café noir et tous ces petits riens émaillant  chaque matin neuf.

 

Puis vient l’heure de ton départ quand la vie se précipite et te happe.

 

Alors, pour quelques minutes, quelques minutes seulement, je retourne me coucher.
Instants de sursis,  miettes de survie lorsque je me glisse dans le lit pour me baigner dans ton odeur, pour me décalquer sur ton empreinte et me réchauffer au souvenir encore tiède de ta peau.
Encore quelques secondes pour imaginer ton retour le soir et tes bras qui se referment sur moi  pour la nuit apaisée.

 

Dehors, l’hiver n’en finit pas mais j’ai si chaud au cœur …

 

( Elise)

Jeudi 27 janvier 4 27 /01 /Jan 03:30
- Par Elise - Publié dans : elisetmoi - Communauté : les blogs persos
Voir les 8 commentaires - Ecrire un commentaire
Retour à l'accueil

Calendrier

Septembre 2017
L M M J V S D
        1 2 3
4 5 6 7 8 9 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30  
<< < > >>

Recherche

Images aléatoires

Créer un blog sexy sur Erog la plateforme des blogs sexe - Contact - C.G.U. - Signaler un abus - Articles les plus commentés