Commentaires

Notre devise

 Fugit irreparabile tempus
Hora felicitatis sum

 

Présentation

Archives

W3C

  • Flux RSS des articles

Welcome

Bienvenue chez Elise et Marc
Soyez nos complices dans l'érotisme, la tendresse, la poésie, l'humour....
 
Pour des photos grand format 
Rendez-vous sur notre blog annexe : Batifolages



Contact perso: voir "contact" en bas de page

Vous êtes actuellement

à vouloir entrer ...
4Il y a    personne(s) sur ce blog

  Référencé par Blogtrafic

 

AFIN D 'ERADIQUER  L'AVALANCHE DE PUBS INTRUSIVES
ET LE RENVOI VERS DES SITES PORNOS QUE LE SITE NOUS IMPOSE 
UN SEUL MOYEN : LES BLOQUER EN INSTALLANT
LE LOGICIEL  "ADBLOCK PLUS " GRATUIT
   



 

 



 


 

 P10101946

 

 

Tu as détourné la cascade de ma chevelure. Elle ricoche  en vagues cuivrées sur mon épaule tandis que tes doigts jouent avec l’écume duveteuse de ma nuque.

Voici que tes lèvres glissent sournoisement dans le cou jusqu’à cette zone ingénue, juste là : sous le lobe de mon oreille. Ce point à l'invisibilité diabolique, ta bouche de sourcier l’a trouvé un jour, un peu par hasard.

 

Ce n'est que plus tard que tu m’as confessé combien cette découverte t’avait d’abord déconcerté pour te ravir ensuite: comment le simple contact de ta bouche en cet endroit improbable pouvait il me plonger dans un tel état de transe ?

 

Depuis, tu en profites et parfois tu en abuses…   Assez traîtreusement d’ailleurs !

Tu sais combien je suis alors à ta merci : un seul effleurement et c’est le déclic .

Je ne suis plus que spasmes, feulements rauques et gémissements affolés.

 

Mais tu as appris combien il est dangereux d’agacer cette chair incontrôlable.

Alors, tu tempères, tu brodes tes baisers, tu distrais la provocation, tu flânes sur mes courbes puis tu t’égares sur mon corps tout entier en esquisses paysagées.

Ton langage épouse la douceur labiale de ce vagabondage faussement juvénile pour m’envelopper de mots tendres et fondants ; des mots un peu mièvres comme ces friandises trop sucrées qui engourdissent les papilles…

 

Peu à peu, je sens tes mains qui  s’enfièvrent de curiosité aux anfractuosités de rencontre.

Alors,  tu empaumes fermement mes hanches et tu incurves mes reins jusqu’à l’offrande provocante de mes fesses rebondies.

 

Et c’est comme un orage qui éclate violemment…

Des mots-éclairs zèbrent mon corps d’indécence et fouettent mon mental jusqu’à l’incandescence.

 

Ah… tu peux être fier, tu peux t’enorgueillir de ce mâle ascendant ainsi consacré : tu la possèdes bien ta rebelle !

Vois cette petite chienne en rut, cette petite salope qui se contorsionne, cette soumise ravie qui se délecte et en redemande…

Oui ; regarde là donc celle que tu investis sans vergogne,

Regarde la bien celle que tu baises à satiété : c’est moi !

 

Mon Dieu ! Quelle est donc cette jouissance abrupte qui me taraude le ventre?

De quelles profondeurs ressurgit elle, cette animalité primitive de louve hurlant à la nuit ?

Et comment  vivre cet absolu d’abandon autrement qu’en se vautrant dans cette orgie de noir désir, en se roulant dans ces onomatopées de stupre et de sueur ?

 

Ces mots de contrebande, ces mots crus susurrés, ces invectives lâchées qui anéantissent les ultimes pudeurs ...

Oui, dits par toi , ces mots là ne me flétrissent pas et j’ose affirmer sans honte combien je les aime aussi !

 

Un peu plus tard,

Un peu plus hard,

A l'ombre fléchie de ces mots classés X nous naufragerons ensemble dans cette fureur échevelée

où Eros défie Thanatos…

 

 

( Elise)

 


Mercredi 15 septembre 2010 3 15 /09 /Sep /2010 12:08
- Par Elise - Publié dans : elisetmoi - Communauté : les blogs persos
Voir les 11 commentaires - Ecrire un commentaire
Retour à l'accueil

Calendrier

Août 2017
L M M J V S D
  1 2 3 4 5 6
7 8 9 10 11 12 13
14 15 16 17 18 19 20
21 22 23 24 25 26 27
28 29 30 31      
<< < > >>

Recherche

Images aléatoires

Créer un blog sexy sur Erog la plateforme des blogs sexe - Contact - C.G.U. - Signaler un abus - Articles les plus commentés