Commentaires

Notre devise

 Fugit irreparabile tempus
Hora felicitatis sum

 

Présentation

Archives

W3C

  • Flux RSS des articles

Welcome

Bienvenue chez Elise et Marc
Soyez nos complices dans l'érotisme, la tendresse, la poésie, l'humour....
 
Pour des photos grand format 
Rendez-vous sur notre blog annexe : Batifolages



Contact perso: voir "contact" en bas de page

Vous êtes actuellement

à vouloir entrer ...
4Il y a    personne(s) sur ce blog

  Référencé par Blogtrafic

 

AFIN D 'ERADIQUER  L'AVALANCHE DE PUBS INTRUSIVES
ET LE RENVOI VERS DES SITES PORNOS QUE LE SITE NOUS IMPOSE 
UN SEUL MOYEN : LES BLOQUER EN INSTALLANT
LE LOGICIEL  "ADBLOCK PLUS " GRATUIT
   



 

 



 


 

Pourquoi ce blog ? Pour se faire plaisir, c'est sûr, mais ce plaisir n'a de sens que si il est partagé. De temps en temps, nous recevons des messages privés qui nous prouvent que nous y parvenons et nous en sommes ravis.


Des messages pas toujours très heureux et souvent laconiques du style "tu me fais bander", "je me déplace", "un plan à trois ça vous dirait ?" etc...autant de propositions qui ne laissent guère de place à la fantasmagorie !!!


Ce n'est pas le cas d'un certain Philippe qui, avec beaucoup de délicatesse, décrit une scène érotique très suggestive où il pense d'abord à donner du plaisir à celle qui en est la reine bien avant de prendre le sien, se différenciant ainsi de ces innombrables consommateurs de sexe qui sévissent sur la toile et dont la lourdeur laisse pantois...


Une fois n'est pas coutume, nous avons donc décidé de publier le texte de cet inconnu  -avec son accord, cela va sans dire- en espérant qu'il donnera à ceux dont nous parlons plus haut une petite idée de ce qu'est vraiment le libertinage qui n'a rien à voir, contrairement à ce qu'ils pensent, avec de simples parties de baise !


Merci Philippe.... Bisous

 

chat 10 oct

 

Je rêve de caresses sur tes fesses cambrées et les voir rosir de plaisir, de laisser ma langue se glisser sur le sillon que tu m'ouvres en te cambrant et de frôler de ma langue titilleuse ces chauds endroits de ton intimité qui sont souvent source d'interdits lors des premiers échanges ...
Comme tu peux le sentir, la douceur de ma langue sur cette rose offerte et la caresse de mes mains qui sont remontées sur tes seins et en caressent avec tendresse le galbe ne te permettent plus de fermer le calice de cette offrande que tu me fais.

Je sens sous ma langue cette petite rose s'épanouir mais il est trop et ma langue va faire une petite visite sur cette abricot, offert, ouvert, déjà luisant de plaisir d'où émerge un bourgeon turgescent, dressé de désir, appelant une caresse plus appuyée...mais je sens que tes seins réclament à leur tour leur quotité de baisers et j'abandonne (à ton mari peut-être) pour quelques instants cette motte prometteuse et insatiable pour remonter vers ton cou, dans lequel tu sens ma chaude haleine, ma bouche se pose sur ton oreille pour y déposer un tendre baiser et ma langue se glisse quelques instants dans celle -ci pour te montrer toute ma tendresse - ma bouche se glisse sur ton visage, pendant que tu te retournes, pour t'allonger sur le dos, complétement offerte à notre regard, à nos baisers, à notre tendresse et notre envie de te voir te tordre de plaisir et crier de jouissance, ce qui sera pour moi ma plus belle récompense - ton regard glisse sur nos corps et tu ne peux ignorer l'effet que les caresses que je te réalise, et le frottement de nos moindre centimètres de peau à peau provoque sur ma virilité qui t'est donnée en cet instant.

Ton corps se cabre sous les caresses de ton mari , pendant que ma bouche effleure tes lèvres et s'immisce entre elles quelques instant boire ton haleine...mes mains abandonnent tes seins pour venir caresser les courbes adorables de ton ventre tendu vers le désir, et ma bouche se glisse vers ces deux globes merveilleux, au mamelons turgescents, offerts à toutes les caresses... ma bouche se promène sur ces deux globes qui se sont durcis sous cette demande de plaisir... et elle glisse dans une tendre caresse sur ces formes harmonieuses pour leurs donner cette dose de plaisir réclamé...et venir s'attarder sur tes mamelons et laisser ma langue réaliser une savante caresse circulaire sur l’un puis sur l’autre, pendant que je colle mon corps au tien pour que tu sentes bien dans quelle symphonie commune de recherche de l’orgasme nous sommes … mes mains caressent tes fesses pendant que tu t’offres, cambrée et ouverte aux caresses buccales de ton mari pendant que mes lèvres et ma langue continuent à apporter du plaisir à tes si jolis seins …

Ma bouche ne rêve plus maintenant que de venir boire avec avidité la liqueur de ton sexe offert à nos caresses, de déguster la savoureuse liqueur de ton plaisir et d’aller explorer cet abricot offert, luisant, aux lèvres gonflées et palpitantes… ton mari qui a compris mon désir et le tien me fait signe de rejoindre cette zone jusqu’à maintenant interdite et juste effleurée, pour recueillir la récompense tant convoitée, te boire et sentir sous ma langue vibrer de plaisir ton bourgeon turgescent de plaisir …..

Je te fais d’énormes et tendres baisers que je te laisse déposer sur les endroits de ton corps qui les désirent le plus et me permet d’en déposer un délicat au coin de ta bouche et un autre sur ce petit monticule dont je rêve maintenant, comme un adolescent de son premier amour
Très grosses bises …Amitiés à ton mari, heureux homme qui t’a à ses côtés quand il le désire et pour ton plaisir, et qui fait de si jolies photos de ton corps admirable, qui sublime l'idéal de la femme (qu'il continue)

Tendrement et fougueusement

Philippe

Mardi 7 juin 2011 2 07 /06 /Juin /2011 10:32
- Par Elise - Publié dans : elisetmoi - Communauté : blog sexe des amis
Voir les 9 commentaires - Ecrire un commentaire
Retour à l'accueil

Calendrier

Août 2017
L M M J V S D
  1 2 3 4 5 6
7 8 9 10 11 12 13
14 15 16 17 18 19 20
21 22 23 24 25 26 27
28 29 30 31      
<< < > >>

Recherche

Images aléatoires

Créer un blog sexy sur Erog la plateforme des blogs sexe - Contact - C.G.U. - Signaler un abus - Articles les plus commentés